avocat en ligne consultation

L’aide juridique civile est l’assistance d’un avocat et la défense des droits des personnes vivant dans la pauvreté ou presque dans des affaires juridiques qui ne relèvent pas du système de justice pénale. Pour les personnes confrontées à des poursuites judiciaires civiles, telles que les expulsions illégales, la saisie, la violence conjugale ou le refus injustifié de l’aide gouvernementale, entrer dans le système judiciaire sans avocat peut être difficile.

Les programmes d’aide juridique contribuent à garantir l’équité du système de justice. Près de 47 millions de personnes, et plus d’un enfant sur cinq, vivent dans la pauvreté ou presque. Les prestataires d’aide juridique protègent les droits de millions faibles revenus chaque année dans des domaines tels que le logement, la consommation, la famille, l’éducation et l’emploi, et défendent l’accès aux services pour les personnes de toutes origines, y compris les enfants, les anciens combattants et les victimes de violence domestique, les personnes âgées et les personnes handicapées. Une permanence juridique est souvent offerte à ces personnes

Comment l’aide juridique fonctionne

L’assistance juridique est souvent la seule aide disponible pour les personnes confrontées à de graves problèmes, tels que la perte de leur maison, de leur emploi ou de la garde de leurs enfants. Par exemple, des recherches ont montré que la fourniture de services juridiques réduit considérablement l’incidence de la violence domestique. La forme d’assistance dépend du type de problème juridique auquel le client est confronté. Les avocats de l’aide juridique défendent les clients dans diverses affaires en dehors des tribunaux, plaident en leur nom devant les tribunaux et mènent souvent des poursuites judiciaires complexes visant des changements systémiques qui affectent un grand nombre de personnes confrontées à des circonstances similaires.

Qui bénéficie de l’aide juridique?

Malgré le plaidoyer dévoué par des avocats qui consacrent souvent leur carrière à répondre aux besoins des personnes à faible revenu, les programmes manquent de ressources et sont souvent obligés de donner la priorité au service des clients les plus défavorisés sur un nombre limité de questions affectant leurs besoins juridiques les plus urgents. Même ainsi, on estime qu’environ la moitié des personnes éligibles qui demandent de l’aide aux programmes d’aide juridique doivent être refusées. Ceux qui en bénéficient reçoivent souvent de brefs conseils et des services limités. Les personnes refusées doivent compter sur des ressources d’auto-assistance et la fourniture d’informations juridiques, mais même ces ressources ne sont pas disponibles pour tous ceux qui en ont besoin.

Qui fournit l’aide juridique?

Les prestataires d’aide juridique varient en taille et en mission; certains sont axés localement ou se concentrent uniquement sur un problème spécifique (comme la violence domestique ou les pratiques d’emploi), tandis que d’autres peuvent prendre des cas dans une ville ou un état avec peu de restrictions sur le domaine concerné.

Les autres sources de financement d’assistance juridique comprennent les fondations privées et les dons, le financement de l’État souvent par le biais de fondations du barreau d’État, des contrats et des subventions d’entités gouvernementales fédérales, étatiques et locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *