thanatopracteur en service

La thanatopraxie désigne l’art et la science des techniques modernes qui permettent de préserver le corps d’un défunt de la décomposition naturelle. Celui qui le pratique est le thanatopracteur. Il peut être, ou non, un membre du personnel d’une entreprise de pompes funèbres au Luxembourg.

En quoi consiste le métier d’un thanatopracteur

Le thanatopracteur est le professionnel d’une entreprise de pompes funèbres à Luxembourg, ou non, qui prodigue les soins de conservation au corps d’un défunt avant sa mise en bière. Ce sont des soins de présentation et d’hygiène, pour que le défunt soit présenté avec une apparence de vie, reposé et digne. Ce qui va amoindrir le choc des familles, apaiser leur douleur et faciliter le processus de leur deuil.

Les soins commencent par la désinfection du corps. Puis, vient l’extraction des gaz et des fluides qui risqueraient de produire des bactéries. Ces fluides seront incinérés.

Au Luxembourg, on ne fait pas d’injection de produits, car l’inhumation ou la crémation doit avoir lieu au plus tard 72h après le décès. Toutefois, si le corps doit être rapatrié à l’étranger ou si son enterrement dépasse les 72h, les soins de conservations par injection doivent être effectués, après autorisation du médecin légiste et de la commune. Les proches de la famille doivent, également, être informés sur la nature de ces soins de conservation.

Le thanatopracteur ferme les yeux et la mâchoire du défunt et procède ensuite à sa toilette et à au séchage du corps. Si des parties du corps sont détériorés, il les remodèle avec de la cire et du coton.

Puis il procède à l’habillement du corps et au maquillage du visage. Ce dernier se fera sous base d’une photo récente. Puis il le coiffe et le place finalement dans le cercueil.

La formation en thanatopraxie

Au Luxembourg, il n’y a pas d’institution qui prodigue une formation en thanatopraxie. Il faut aller dans les autres pays européens, la Belgique ou l’Allemagne. La formation, qui dure entre 1 an et demi et 2 ans, est composée de deux parties.

  • La formation théorique, de 400 à 600h, est axée sur des études en médecine légale et restauration, des soins de conservation, anatomie, microbiologie, toxicologie, histologie, hygiène, science de la mort et du droit funéraire. Un examen finalise la formation théorique.
  • La formation pratique se fait en entreprise avec un maître ou plusieurs maîtres de stage. Ces derniers vont superviser les quelques 100 soins du stagiaire, qui a passé avec succès l’examen théorique. L’examen final se fait devant un jury, dans une morgue.

Si le stagiaire a réussi, il sera cité par le Ministère de la Santé du pays où a eu lieu la formation, dans le journal officiel, en tant que thanatopracteur. Il peut, ensuite, exercer à son propre compte ou travailler dans une entreprise de pompes funèbres au Luxembourg.

Le rôle du thanatopracteur

Le métier de thanatopracteur est surtout une vocation, né d’un désir profond d’aider les familles en détresse face à la mort d’un proche. Après le médecin qui constate la mort, c’est la première personne qui entre en contact avec les proches du défunt. Ce qui exige du thanatopracteur beaucoup de maîtrise dans ses émotions et une bonne stabilité psychologique.

En effet, les rôles du thanatopracteur ne cantonnent pas à la toilette du mort et de son maquillage. Il joue un rôle psychologique auprès de la famille. Il doit savoir écouter les doléances des proches avec empathie, tact et sollicitude, tout en restant discret. Ses conseils vont beaucoup aider la famille à entamer en douceur leur deuil. Tout comme son savoir-faire à maquiller le défunt, pour lui donner l’apparence d’une personne qui dort, va aussi aider la famille à accepter sa mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *