Tout comme l’équilibre budgétaire, la cuisine est une compétence qui requiert à la fois des connaissances et de la pratique. Et même si c’est un plaisir de suivre une école de cuisine, vous n’avez pas le temps ou le prix des formations sont assez chères. Nous avons fait le travail et réduit le monde de la cuisine à 3 compétences de base qui rendront vos repas beaucoup plus faciles. Que vous soyez un débutant ou un pro, apprenez ces 3 compétences culinaires essentielles.

Maîtriser l’art de l’ébullition

Nous savons que faire bouillir de l’eau semble plus qu’élémentaire. Qu’y a-t-il de plus basique que de remplir une casserole, de la mettre à feu vif et de laisser l’eau bouillir ? L’ébullition de l’eau ouvre la voie à de nombreuses possibilités de repas délicieux.

Lorsque vous apprenez à exploiter le pouvoir de l’ébullition, vous pouvez préparer de délicieux plats de pâtes en semaine, des bouillons de base, pocher des œufs pour le brunch et du poisson pour les dîners. Vous pouvez préparer des repas de base comme des œufs cuits durs ou cuire à la vapeur des légumes simples comme le brocoli et les patates douces pour les accompagnements du soir.

Et comment oublier la soupe ? L’ébullition est essentielle pour préparer des pots de soupe et de haricots apaisants et économiques.

En cuisine, il y a trois types d’ébullition : l’ébullition lente, l’ébullition modérée ou l’ébullition à gros bouillons. L’ébullition à gros bouillons est la classique où les bulles sont vives et grondantes. Ce type d’ébullition est le plus souvent utilisé pour la cuisson des œufs et des pâtes. Un conseil de pro : l’eau arrive plus vite à ébullition sans sel, alors salez votre casserole de pâtes après qu’elle ait commencé à bouillir.

Couper un oignon de la bonne façon

Les compétences de base en matière de découpage sont essentielles pour une cuisson plus rapide et plus facile. En effet, lorsque vos oignons (ou vos carottes ou vos escalopes de poulet) ont tous à peu près la même taille, ils cuisent plus uniformément.

L’oignon est presque toujours utilisé comme exemple de la bonne technique de coupe, car c’est aussi l’aromate le plus basique pour tout. Mais les principes de base de la coupe d’un oignon s’appliquent également à d’autres produits : retirez la tige et l’épluchure, coupez l’oignon en morceaux maniables à l’aide d’un côté plat et régulier, puis coupez-le méthodiquement en plus petits morceaux.

Préparer une vinaigrette

Le terme « vinaigrette » ne signifie pas que cette compétence culinaire concerne uniquement les salades à feuilles. Bien qu’elle vous y aide, les principes de base de la préparation d’une vinaigrette vous apprendront tout ce que vous devez savoir sur les émulsions pour préparer des sauces plus complexes. Vous apprendrez également une chose ou deux sur l’équilibre entre les graisses et l’acidité.

Voici ce que vous devez savoir pour préparer une vinaigrette de base : la règle française classique pour les vinaigrettes dit qu’il faut un rapport de 3:1 entre l’huile et le vinaigre, mais les recettes plus modernes préconisent un rapport de 1:1, à condition d’ajouter d’autres ingrédients savoureux comme le miel ou la moutarde pour équilibrer les deux.

En fin de compte, le rapport souhaité dépend de l’utilisation que vous comptez en faire : une vinaigrette plus acide est idéale pour les salades amères, tandis qu’une version douce et équilibrée est idéale pour enrober les légumes rôtis ou grillés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.