Zoom sur la location meublée

Rédigé par José - - Aucun commentaire

 

En France, de nombreux propriétaires bailleurs s’intéressent de plus en plus à la location d’un appartement meublé au lieu d’un appartement nu. Focus sur le sujet.

Distinctions entre la location meublée et la location vide

Contrairement à la location d’un logement vide, celle des logements meublés reste soumise à un régime juridique spécifique. De ce fait, les propriétaires et les locataires sont contraints de respecter certaines conditions établies par la loi. De ce fait, la location meublée doit être différente de la location nue. Le logement meublé doit être muni de tout le mobilier adéquat à une résidence principale. Dans le cas où cette condition demeure incomplète, la location meublée entre directement dans la catégorie d’une location nue et est soumise aux obligations de la loi du 6 juillet 1989, en particulier en ce qui concerne la résiliation du bail. Pour cette dernière, le locataire est en mesure de résilier son contrat de bail à tout moment, avec un préavis d’un mois. Quant au propriétaire, lui aussi peut annuler le bail à son terme, avec un préavis de trois mois.

Les différents types de location meublée

Il existe plusieurs types de locations meublées en France. La première concerne le logement meublé occupé par un étudiant. Celui-ci est considéré en tant que sa résidence principale, même si son adresse de domiciliation reste encore chez ses parents. La seconde se rapporte à la location appartement meublé libre. Cette prestation indique que le logement n’est pas entièrement occupé à titre de résidence principale. Alors, les deux parties (propriétaire et locataire) restent libres de fixer au gré de leurs envies la durée du bail, le loyer, les conditions du renouvellement, etc. Enfin, il y a ce qu’on appelle la location meublée saisonnière. Pour celle-ci, les logements loués peuvent faire l’objet d’une durée de bail maximale et renouvelable de 90 jours. D’ailleurs, ce type de location est régi par les articles 1713 et reste également soumis à certaines obligations telles que la communication du descriptif précis des lieux, le dépôt de garantie, l’interdiction des clauses abusives et bien d’autres.

Les meubles à installer dans une location meublée

Une location meublée doit avoir au minimum les éléments indispensables à une résidence principale. En tenant compte de la loi Alur de mars 2014, l’article 25-4 de la loi du 6 juillet 1989 définit la règle qui suit : « Un logement meublé est un logement décent équipé d'un mobilier en nombre et en qualité suffisants pour permettre au locataire d'y dormir, manger et vivre convenablement au regard des exigences de la vie courante. » Sur ce, depuis le 1er septembre 2015, le mobilier d’un logement meublé doit comporter au moins les listes suivantes : la vaisselle, les ustensiles de cuisine, des plaques de cuisson, un four ou un four à micro-ondes, un réfrigérateur, une literie avec couette ou couverture, des volets, un store ou des rideaux dans les chambres, une table et des sièges. Un matériel d’entretien ménager s’avère également indispensable en ce qui concerne une location appartement meublée.

Comment comptabiliser la carte grise d'un véhicule

Rédigé par Fanomezana - - Aucun commentaire

Après avoir acheté et immatriculé vote véhicule terrestre à moteur, vous devez comptabiliser sa carte grise. Cette démarche est obligatoire autant pour les voitures neuves que d’occasion, particulières ou professionnelles.

La comptabilisation proprement dite

Le certificat d’immatriculation doit être comptabilisation dans le compte 635400 relatif aux « droits d’enregistrement et de timbre ». Il s’agit du montant que le nouveau propriétaire dit verser en vue de l’obtention de sa carte grise. La majorité des véhicules terrestres est soumise à cette comptabilisation. Dans le cas d’un véhicule de tourisme dont la TVA n’est pas récupérable ou d’une voiture utilitaire dont cette taxe peut être récupérée, la comptabilisation se fait toujours dans le compte susmentionné. En outre, le véhicule de société appartenant à une entreprise ou loué par ce dernier doit figurer dans le tableau des immobilisations. De plus, il doit être soumis à un amortissement comptable sur différents exercices, en fonction de sa longévité. Dans le cas des véhicules propres ou sobres, l’amortissement peut durer un an.

Etablir sa carte grise, les taxes à régler

Toutes les voitures doivent être immatriculées et ainsi présenter un certificat d’immatriculation dans un délai maximal de 30 jours. A cet effet, cinq taxes seront payées pour établir la carte grise. La première est une taxe régionale dont le montant varie selon les régions (tarif du cheval fiscal y oblige) et le nombre de chevaux du véhicule. Elle représente la taxe la plus chère parmi les 5, coûtant 46,15€ par cheval fiscal dans la Capitale française. La seconde est une taxe liée à la formation professionnelle dans le transport. La troisième représente une taxe sur les véhicules polluants tandis que la quatrième porte sur la gestion et vaut 4 €. Enfin, la dernière taxe Y5 concerne les frais d’acheminement du certificat d’immatriculation établi. Elle coûte 2,76 € et permet à l’ANTS d’envoyer le certificat d’immatriculation par courrier au domicile de son propriétaire.

Durant la comptabilisation, ces cinq taxes seront inscrites dans le compte 635000 relatif aux droits d’enregistrement et de timbre. Vous devez également savoir que malgré l’obligation que le certificat d’immatriculation représente, il n’est pas forcément utile dans l’utilisation de votre voiture. Ainsi, il ne sera pas immobilisé avec votre voiture.


 

Bonnes adresses pour un bon brunch à Bruxelles

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Le rituel d’un brunch est reconnu dans de nombreux pays dans le monde. Profiter de chaque occasion pour découvrir de nouvelles saveurs ou pour faire de nouvelles expériences en matière de gastronomie. Bruxelles n’est pas une exception. Mais où ? Quelles adresses seraient plus favorables parmi celles déjà existantes ?

Par où commencer

Vous avez envie de passer du bon temps en famille ou avec vos proches pour un bon brunch avec la meilleure qualité qui soit à Bruxelles, dans un restaurant où les employés sont accueillants et souriants où tous les plats du chef ne sont plus discutables tellement ils sont parfaits ? Rien de difficile. Quelles adresses ? Où et quand ? Rassurez-vous. La gastronomie bruxelloise est remplie, à la fois, de mystère et de sentiment perçu rien qu’avec le goût de chaque plat préparé. Elle ne vous décevra pas. À Bruxelles, les endroits ou bruncher sont innombrables puisque vous pouvez en trouver partout. Chaque résidant saura vous indiquer vers différents chemins vous menant vers ces lieux de saveurs incomparables. Il va tellement vous en citer que vous ne saurez même pas par où commencer. Réputés pour leur accueil chaleureux et agréable, les restaurants proposant un bon brunch sont tous des renommées en termes de qualité et de quantité. Ils savent vous mettre à l’aise dans une ambiance amusante et affectueuse et savent comment satisfaire votre désir de goûter à ces fameuses recettes avec des tarifs qui conviendront à tout le monde.

Comment choisir ?

Qu’importe l’endroit que vous choisissiez que vous ayez des envies strictes ou des requêtes assez personnelles, vous méritez un bon brunch pas cher dans les villes de Bruxelles. Ces endroits suggèrent beaucoup de menus, des coups de cœur qui peuvent être échangés et partagés avec les proches, des plats typiques de la localité ou des recettes étrangères, des spécialités culinaires qui vous feront baver qui vous laisseront des arrières goûts agréables mêmes des minutes après votre repas. Rien qu’à la vue, vous pourrez savoir si un restaurant offre un excellent brunch ou pas. Vous pouvez également en juger par leur prix. Sachez cependant que les plus chers ne sont pas forcément les meilleurs. Vous pouvez juger les plats qu’ils vont vous proposer ou vous faire goûter, rien qu’à leur odeur, leur présentation et leur décoration.

Quel restaurant choisir ?

Il n’y a pas vraiment de préférence à avoir en matière de restos à Bruxelles. Juste des suggestions qui ont ravi certaines personnes ayant émis des commentaires positifs sur un endroit précis. Voici, donc, une brève liste conseillée par les Bruxellois adeptes de brunch à Bruxelles : John et Rose, un espace où vous pourrez prendre votre petit-déjeuner en silence ou boire et échanger quelques verres avec vos collègues ou vos amis.  Chez Franz, réputé pour ses plats succulents et raffinés, avec une préparation et une présentation unique pour les déjeuners ou les goûters, avec ses produits faits maisons et bio ou Chez Oma qui figure aussi parmi les lieux les plus conseillés. Il y en a encore pas mal. Il vous suffit de les retrouver en demandant les résidants ou bien en cherchant bien sur internet sur des sites de bons plans.

 

Fil RSS des articles